Menu
Eco l'eau le kit hybride à l'eau vous permettant d'économiser du carburant écologiquement

Hybride4All

Accueil / Hybride4All

Moteur-eau fût crée en 2010   dans le but de promouvoir la mobilité responsable.

 

Le but consiste à refroidir l’air en injectant de l’eau sous forme de micro gouttelettes au niveau de l’admission (juste avant que l’air n’arrive dans les cylindres). Cette manière de faire rappelle aussi l’injection indirecte qui consiste aussi à injecter l’essence au niveau de l’admission et non pas dans le moteur.

 

La réelle innovation d’ Ecoleau vient de la récupération de l’énergie thermique.

Il s’agit de récupérer l’énergie thermique générée à la sortie du moteur.

La chaleur des gaz d’échappement à la sortie de la chambre de combustion du moteur est normalement perdue par l’intermédiaire des tubes d’échappement. Le système de récupération d’énergie thermique, Grâce à un mini-catalyseur Hybride4All.com, permet de brumiser et ioniser l’eau pour l’injecter via l’admission d’air

Injection de vapeur d’eau dans les cylindres. La vapeur d’eau est injectée en général avec l’air de combustion, pour des raisons de facilité.

Voici une des soupapes d’admission qui s’ouvre pour faire entrer l’air

 

Comprenez donc bien que cette injection d’eau est avantageuse quand Le moteur est sollicité.

Le système convient donc autant pour les essences que les diesels ainsi que Moteurs fonctionnant au GPL & Bio-Ethanol, Tous ayant cette même problématique.Dans ce principe, l’énergie de vaporisation est prise sur l’échappement du moteur, directement sous forme thermique afin de créer de la vapeur.

 

Moins de consommation, moins de pollution

Les chiffres => une réduction  des rejets de particules,  pour les NOx et de  pour le CO2 comme pour le CO. Voilà qui pourrait servir l’intérêt des constructeurs pointés du doigt pour la pollution excessive de leurs véhicules. Étonnamment, peu d’entre eux se montrent intéressés par le principe, mis à part BMW en partenariat avec BOSCH (Pour rappel, Bosch a joué un rôle important dans le fameux Dieselgate ).

 

Une contrainte cependant pour l’automobiliste, celle de ravitailler en eau tous les 1 000 kilomètres (20 à 50 cl).

Avec son kit Hybride4all (Eco L’eau),la société Moteur-Eau revient sur une solution utilisée par le passé : celle consistant à injecter de la vapeur d’eau purifiée (ionisée) au niveau de l’admission d’air.

Le kit a pour principe de doper le moteur en injectant un mélange homogène de particules d’air humide aux particules de carburant pulvérisées. Cela permet de refroidir et de densifier l’air injecté, augmentant ainsi le couple moteur de 10 % à bas régime (< à 2 000 tr/min).

Résultat = l’obtention d’un meilleur agrément de conduite mais surtout une économie constatée, sur les 5 000 véhicules équipés avec le kit Hybride4all (Eco-L’eau), En Moyenne de 20 à 25 % de carburant. De cette réduction drastique de la consommation naît un encrassement moindre de la mécanique mais aussi un abaissement des rejets polluants.

 

 

Le kit Hybride4all (Eco L’eau) peut être installé en deux heures sur la plupart des moteurs de base sans modification majeure. Il comprend :
-  un catalyseur (ici en Photo ) miniaturisé de la taille d’une boîte d’allumettes, qui se monte de manière externe, sans soudure, avec un collier.
-  un diffuseur à raccorder sur l’admission (perçage de la Durite d’admission)
-  un bulleur  en polypropylène ou P.E.H.D.
- De Durite en silicone
- D’ un filtre à air raccordé sur le Récipient.Réservez Votre Installation au 0890 21 90 90Seul inconvénient du système : recharger en eau tous les 1 000 kilomètres.
Le dopage à l’eau diminue la consommation de pétrole ou l’utilise plus rationnellement dans des moteurs plus sobres, plus propres…

 

Le coût du kit Eco L’eau est minime, son efficacité optimale ! Ainsi, le système Eco L’eau permet de réduire la consommation de carburant ainsi que :

 

–  le rejet de particules de Carbone imbrûlées (COvt)

–  les émissions d’Oxyde d’Azote (NOx)

–  les émissions de Dioxyde de Carbone (CO2)

&  les émissions de Monoxyde de Carbone (CO)

 

 

L’amélioration de la combustion du carburant injecté dans le moteur permet de développer une puissance similaire pour une vitesse identique tout en nécessitant moins de carburant. Ceci se traduit concrètement par une diminution  de la consommation de carburant et de la pollution

ou avec Installation : VOIR NOTRE BOUTIQUE

 

*La Ionisation est le résultat obtenu avant un orage (L’air est chargé en Electricité) ou prés d’un océan lorsque les vagues viennent se projeter sur les récifs, libérant ainsi des ions négatifs.

** Moyenne Généralement constatée sur un panel de clients sélectionnés





EXPLICATIONS : lorsque l’on balance de la vapeur d’eau sur du fer chauffé à environ 800°c, cela sépare hydrogène et oxygène ! la formule est la suivante : 4h2o ( sous forme de vapeur ) fe3 ( à 800°c) donne fe3o4 ( oxyde magnétique ) + 4 h2 +38 000 calories! 38 000 calories dégagé pour 4 molécules d’eau vapocraqué ! c’est énorme ! à votre avis, quelle est la quantité de calories nécessaire pour élevé 1 gramme d’eau à 100 °c et 1 gramme de fer à 800°c ?

1) Craquage de l’eau par

Oxydoréduction d’Antoine

Laurent de LAVOISIER vers 1778

Système d’Oxydoréduction de Antoine Laurent de LAVOISIER vers 1778. De l’eau circule dans un canon à fusil chauffé par des tisons allant jusqu’à 800°C. La vapeur produite est refroidie pour séparer la vapeur d’eau de l’hydrogène plus léger récupéré dans un récipient situé en haut à droite sur le dessin.

L’eau au contact du fer chauffé à 800 °C forme par oxydoréduction de l’oxyde de fer (Fe3O4) et dégage de l’hydrogène (2H) selon la réaction:

3Fe+4H2O–>Fe3O4+ 4H2

Conclusion : La chauffe du métal accélère le phénomène d’oxydation. Le (fer) métal dans l’eau en formant (la rouille) l’oxydation  casse les molécules d’eau en capturant les atomes d’oxygène pour libérer de l’hydrogène (L’oxydoréduction est réalisable avec de la céramique ferrite).

L’oxydoréduction veut dire l’oxydation et la réduction (retour à l’état initial), les deux étapes sont possibles dans certaine condition. LAVOISIER utilise seulement la phase d’oxydation dans cette expérience.

 

 

 

-Oxydation rapide à froid-

 

 Physique et Chimie, fin XIX ème

-Quelques métaux peuvent décomposer rapidement l’eau à température ambiante, entre autre le potassium (K), le magnésium (Mg) ou le sodium (Na).
Le sodium réagit violemment avec l’eau:
2 Na+ 2H2O → 2 NaOH + H2
Cette réaction est exothermique (libération de chaleur) et suffit généralement, en présence d’oxygène, à faire détoner l’hydrogène produit.
NaOH →hydroxyde de sodium (soude caustique)
 
-Il est aussi utilisé pour produire de l’hydrogène à froid avec de l’eau, des métaux comme le zinc ou le fer ajouté à un acide.

 

 

 

2) APPLIQUATION POUR VÉHICULE À MOTEUR THERMIQUE

a) Engineuity Research & DevelopmenT

La compagnie ISRAÉLIENNE ENGINEUITY a imaginé un système permettant de produire un flux continu d’hydrogène et de vapeur sous pression pour véhicule thermique à partir de métaux légers tels que le magnésium ou l’aluminium. Le réservoir des véhicules traditionnels est remplacé par un appareil appelé « Metal-Steam combustor » qui extrait l’hydrogène de l’eau.

La technologie est la suivante: L’extrémité de la bobine de métal est inséré dans la chambre de combustion du « Metal-Steam combustor »rempli d’eau où il est chauffé à très haute température. Le métal chauffé en contact avec l’oxygène de l’eau crée un oxyde métallique qui capture les atomes d’oxygène. En conséquence, les molécules d’hydrogène libres sont envoyées dans le moteur avec la vapeur et seulement de l’eau est produite lorsque l’hydrogène est brûlé. L’eau de l’échappement résultant de la vapeur et de la combustion de l’hydrogène est réutilisée dans la chambre de combustion du « Metal-Steam combustor ». L’oxyde de métal résultant de la réaction est récupérées par aspiration dans une station de recyclage pour un reconditionnement en vue de leur réutilisation ultérieure. Le processus est totalement propre pour l’environnement puisqu’il n’émet pas de CO2 ni de CO dans l’air.

 

Les voitures intégrant ce système ne devraient pas couter plus chère qu’une voiture traditionnelle.

Les entrepreneurs et créateurs de l’entreprise sont: Pr. Amnon YOGEV, qui a récemment pris sa retraite du prestigieux Institut Weizmann des sciences, après 40 ans, où il a, entre autres fonctions, conduit l’Energy Research Center. Le Prof. YOGEV a occupé divers postes dans les services de défense et a été un membre actif de l’énergie de plusieurs comités liés à l’UE et à la planification du 6e Programme-cadre.
Le colonel, à la retraite, Elie GAMZON, ingénieur de l’aéronautique et en informatique, il a servi 20 ans comme ingénieur de développement dans l’armée de l’air Israélienne et a occupé divers postes dans les services de défense. Durant les années 80, M. GAMZON a fondé et dirigé la Flèche d’argent jusqu’à ce qu’elle soit acquise par ELBIT SYSTEMS en 1997. La technologie a été développée en coopération avec Alubin R & D Ltd, Opuntia dirigée par le professeur Eran Sher et l’Institut de technologie Technion.